Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #envoûtement amour, #emprise amoureuse, #Magie Rituel Amour, #loi d'attraction, #se faire aimer, #ésotérisme

Qui n’a jamais été envoûté par un regard exceptionnel, par une voix profonde ou par l’attitude remarquable d’une personne qui se présente à nous pour la première fois et dont le secret de cette attirance soudaine ou de ce charme inexpliqué nous échappe totalement ? N’y a-t-il pas dans ce type d’attraction un sentiment surnaturel qui prend d’une certaine façon possession de notre faculté d’analyse intellectuelle au profit d’une somptueuse sensation d’emprise presque palpable des sens à l’affût dans ce qu’ils ont de plus pulsionnel et d’inconsciemment archaïque au fond de nous ? Ces deux questionnements ne sont finalement que le constat de l’influence des relations humaines dans ce qu’elles ont de plus extrême en une sorte de capture momentanée de l’Ego par autrui avec un sentiment accepté de cet état de fait "qu’il se passe quelque chose", qu’une chute de cet Ego permet à autrui d’interférer en perturbant "le cours des choses". Il y a donc un rapport d’action et de temps, parfois qui dure, parfois plus fugace, et d’ailleurs n’est-ce pas là la définition à proprement parler qui suggère que "tomber amoureux" est aussi une forme de soumission, de mise à genoux de l’Ego dans un partage relationnel…

Bien évidemment ce type d’envoûtement au quotidien s’apparente à ce que l’on perçoit plus communément comme le "charme naturel" d’une personne et non comme un réel envoûtement magique issu d’un rituel quelconque ou de sortilèges, mais finalement ce même terme de "charme" était aussi utilisé au moyen-âge comme le sort que l’on jetait sur quelqu’un, d’où peut-être une rectification plus tardive et moderne afin d’utiliser d’autres mots plus ajustés afin d’en dégager les deux aspects différents : le charme dit naturel et le sort issu d’un rituel magique. Car les deux coexistent et c’est une certitude, assurément avec des effets presque similaires bien que la source et le but soient différents il en résulte souvent un résultat significatif et très probant. Il suffit aussi de voir à quel point nos sociétés tentent aussi intentionnellement de travestir les apparences naturelles propres à "charmer l’entourage", que ce soit avec les cosmétiques ou bien des attitudes spécifiques pour "se mettre en avant", ou bien encore avec l’apport de biens de consommation susceptibles (ce que la publicité veux nous faire croire) de provoquer l’extase ou l’envie, par exemple avec une voiture de sport pour les hommes et de couteux vêtements de haute couture ou bijoux de luxe pour les femmes. N’y voyons évidemment ici qu’un enrobage trompeur et superficiel d’une réalité d’attraction construite et donc assez peu naturelle quoique non plus réellement magique au sens vrai du terme.

Mais laissons de côté ces adjuvants plus ou moins mensongers dont certain(e)s veulent se parer pour mieux parader et voyons plutôt d’autres horizons plus judicieux afin de bien comprendre le phénomène d’attraction, et si possible d’attraction amoureuse puisque c’est justement le propos de cet article. D’une part soyons tous certains que le charme amoureux existe vraiment, qu’il est naturel en chacun de nous et que ce n’est que l’expression du choc de deux principes que les asiatiques nomment le Yin et le Yang, que les occidentaux connaissent sous le principe féminin et masculin, ceci sans aucune connotation de genre puisque ceci n’a strictement par ailleurs rien à voir (certaines femmes sont plus Yang et des hommes peuvent être plus Yin dans leur façon d’être). Il est aussi important de noter qu’en chacun de nous, tout comme le symbole très explicite du Tao, nous avons en nous une part de Yin et de Yang, de masculinité et de féminité, après chacun exprimera sa part Yin ou Yang selon sont ressenti du moment, son besoin exact et son contexte personnel. De même, il faut bien s’apercevoir très objectivement que nous ne sommes pas tous égaux en terme d’expression de ces principes et donc en matière de charme ou de potentiel d’attraction basique, certains disposent de ce sex-appeal naturellement sans faire d’effort alors que d’autres n’arrivent simplement pas à l’exprimer au moment opportun ou dans un contexte de séduction.

C’est sur ce dernier constat, qui demeure une évidence, que la Connaissance de ce principe d’attraction devient essentielle, et c’est par chance aussi qu’il constitue l’un des principes fondateurs de la symbolique ésotérique qu’utilise la magie opérative, notamment dans ce que l’on appelle plus précisément la Magie Rouge, une magie de l’amour, du désir et des sentiments, sans oublier la sexualité qui met en place la pierre d’achoppement à l’édifice amoureux. Or, en magie l’exercice qui élabore l’utilisation du principe d’attraction passe par des rituels, lesquels ne sont finalement que des outils tout aussi symboliques mais très actifs pour autant afin de modifier un contexte, de transmuter une énergie vitale en une action vive, de développer des sens ou des pouvoirs naturels en vue de buts précis et bien définis. La magie n’est, au sens ésotérique du terme exprimé par les vrais initiés, que l’extension de potentialités naturelles sous-jacentes, que la révélation au profane de ses ressources cachées ou occultées par une éducation sociétale et familiale formatant durablement l’esprit et le corps dans un moule uniforme ne laissant que peu de place à l’exploration de l’essence même de ces ressources innées. La magie est donc une ouverture sur des domaines cachés, une révélation de ce l’on nous a occulté sciemment, une exploration guidée à des fins de reconstitution de l’être dans sa complétude.

L’envoûtement d’amour et l’emprise amoureuse sont deux typologies de rituels de magie rouge que l’on doit aborder de manière positive afin de ne pas en dénaturer l’essence profonde en y accolant unilatéralement une vision d’enchaînement forcé d’autrui ou de lien contraint sur l’esprit d’autrui. C’est bien au contraire, et je parle ici pour les praticiens et praticiennes qui se placent du "bon côté", la vision d’un monde de partage où l’exercice du rituel permet de proposer et de révéler sa propre attraction à autrui avec une volonté vitale fortifiée qui se veut le complément désiré par autrui, c’est donc la parfaite adaptation d’attraction, du moins la plus adaptée afin de compléter telles des pièces de puzzle le tableau final d’une relation harmonieuse et évolutive. L’envoûtement d’amour agit avant tout comme un rituel d’exaltation active que le rituel mettra en avant, quant à l’emprise amoureuse elle sera la représentation tout aussi active de cette proposition d’attraction réciproque qui provoque effectivement une réelle emprise partagée et volontaire. Notons que ces deux rituels très reconnus en magie rouge peuvent hélas être proposés par des praticiens sans scrupules, du "mauvais coté", qui ne respectent pas les volontés ou bien cherchent à forcer les attractions sans tenir compte des complémentarités respectives des personnes, je réprouve assurément ces méthodes qui font fi de l’harmonie finale recherchée au profit d’un résultat bâclé et forcément déséquilibré qui ne pourra durer relationnellement parlant.

L’amour ne se partage que dans une harmonie à construire, à explorer ou à découvrir, c’est ce que je conçois dans ma pratique de la magie rouge opérative afin que l’attraction devienne véritable, pour ne pas dire une Vérité. Je reste à votre disposition pour répondre à vos questions ou bien si vous avez besoin d’aide quant à l’élaboration d’un rituel de magie rouge dans le sens que j’ai évoqué. Vous pouvez me joindre simplement par téléphone au 06.75.79.02.91 (numéro direct et non surtaxé) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact en cliquant ici sur ce lien. Je vous dis à très bientôt pour exprimer votre Yin et votre Yang selon votre nature profonde et dans le respect de l’harmonie de votre futur(e) partenaire à séduire !

Maria do Carmo

 

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #Amour Magique, #magie blanche, #rituels magiques, #magie rouge, #Brocéliande, #Merlin

Dans la ligne droite et éminemment épique des grands récits tels que l’Odyssée d’Ulysse ou l’Iliade d’Homère, la Bretagne du moyen-âge, celle qui se situe de la Bretagne Française actuelle à la Grande-Bretagne comme zone géographique insulaire, compte ce qu’il y a de plus héroïque et de plus chevaleresque comme épopée mêlant la réalité historique et la légende issue de l’imagination prolifique de nombreux auteurs successifs. Il est donc difficile de séparer le vrai de l’improbable dans ces textes où s’imbriquent tant de noms de rois, de chevaliers et d’êtres surnaturels, tant d’histoires guerrières ou de quêtes aventureuses avec des exploits hors du commun, pour ne pas dire extraordinaires. Pourtant, le sentiment qu’il se passe justement des choses extraordinaires dans ces histoires mais que celles-ci semblent véridiques s’apparent pour celui qui les lit à une quête personnelle de vérité où les symboles s’entrechoquent avec force pour en restituer la quintessence d’une initiation exaltante, d’un chemin précieux que l’on n’aurait jamais pu emprunter par ailleurs…

C’est donc par-delà le conte presque fantastique et le récit historique ancestral qu’il faut aborder cette grande saga arthurienne en ayant suffisamment d’ouverture d’esprit pour dépasser le clivage de notre intellect si cartésien, lequel ne fait pas partie de cette époque reculée et n’en accepte ni l’aura magique s’en dégageant ni la puissante symbolique spirituelle nécessaire à tout initié en recherche de lui-même (une sorte de "connais-toi toi-même" issue de l’antiquité à Delphes) et d’une Vérité plus absolue et ouverte qui pourrait s’appliquer de nos jours. Mais plus que le symbole et le simple récit c’est bien aussi le lieu qui nous inspire et provoque en nous une sensation d’évidence qu’il y a aussi une certaine réalité dans cette magie ambiante, que Merlin habite encore la forêt de Brocéliande, que les druides sont encore présents non loin des Menhirs de Monteneuf pour nous proposer des remèdes ou bien que le lac de Trémelin va voir surgir de ses profondeurs aquatiques l’épée magique Excalibur au bras de la nymphe-fée Viviane pour venir se planter dans le rocher sacré, une arme légendaire figée dans la masse, digne des rois au sang noble et de bons lignages pour l’en extraire.

Pour ceux qui ont pu parcourir les lieux, ces paysages soudains hors du temps nous propulsent dans des univers alternatifs, chacun peut y voir le petit peuple d’elfes et de fées qui veillent sur nos pas pour nous mener vers les sentiers les plus insolites. Mais nous ne sommes pas tous élus pour suivre les voies magiques qui se profilent, seuls les plus imaginatifs et donc moins obtus pourront passer la porte des secrets et se laisser guider pour entrevoir des êtres magiques ou des visions du passé pouvant apporter des réponses essentielles et existentielles. C’est uniquement dans cet état d’esprit, ouvert et sans a priori, que celui dont le coeur est pur et noble pourra accéder à certains pouvoirs, aux ressources cachées du lieu ou bien encore à celles qui s’éveilleront dans son âme. Il y a une réelle quête à se laisser porter par la forêt, elle est à elle seule la muse inspirante des plus audacieux, la nymphe farouche qui fait don de la Nature et de ses soins, la fée des pierres et des arbres qui jalonnent les sentiers comme autant de repères magiques pour celui qui sait les interpréter.

Dans notre monde moderne, la forêt de Brocéliande à pris nom du village de Paimpont entre Ploërmel et Rennes, les menhirs n’ont pas bougé de place, ils sont eux aussi comme de vivants symboles dont la puissance se diffuse aisément pour nourrir celui qui s’en approche, l’on peut même si l’on en a le droit et la capacité arriver au tombeau de Merlin proche de l’Étang du pont Dom Jean et du chêne des Hindrés. Ceux qui seront les plus guerriers dans leur cheminement passeront par les forges de Paimpont pour admirer les armes et les boucliers scintillants afin de s’en équiper pour tenter une quête plus profonde et mystérieuse, celle du Graal… Autant dire qu’avec autant d’artefacts dans les parages les initiés seront ravis de découvrir celui qui pourra les aider, un artéfact symbolique mais si réel qu’il leur permettra de mieux connaître le monde et peut-être d’entrevoir l’avenir dans une vision prophétique et personnelle.

Dans tous les cas, que l’on soit simple promeneur du dimanche ou chercheur de vérité initiatique, les noms du Roi Arthur, de Genièvre, Lancelot, Galahad, Perceval, Gauvain ou bien encore ceux de Merlin, Mordred, Morgane et Viviane ne vous seront plus inconnus, ils vous accompagneront sur le chemin de la Connaissance et de la Lumière, ou bien aussi parfois du côté plus obscur des puissances chthoniennes dans les profondeurs des lacs et des souterrains. Selon que vous soyez bon ou mauvais, la face visible de votre esprit émergera et se verra amplifiée par l’environnement des lieux tant sacrés que ténébreux qui se livrent encore aujourd’hui à une impitoyable guerre inaudible et invisible aux sens communs mais parfaitement perceptible aux initiés. Dire qu’il n’y a aucun risque à s’aventurer en Brocéliande serait une erreur, l’on y rencontre qui l’on est, l’on y trouve qui l’on sera ou ce que l’on désire, c’est une quête de soi-même en confrontation subtile mais directe avec le puissant tellurisme géographique qui interagit sans cesse et pour encore de nombreux millénaires.

C’est toute cette magie du lieu, de cette forêt et de ses habitants dont je suis profondément inspirée et redevable de m’avoir donné autant de force, d’énergies positives et de Connaissances au fil des années, ce qui me mène aujourd’hui toujours et encore à en explorer par la pensée les plus beaux recoins emplis de sagesse. Brocéliande permet à tout un chacun de se ressourcer, de raviver son potentiel et d’en percevoir un horizon futur en toute clarté avec cette certitude de pouvoir trouver des solutions aux plus complexes énigmes de l’âme humaine ou des réponses aux épreuves de la vie. Afin de retrouver cette expérience il est possible se s’atteler avec patience et continuité à des travaux de magie sous la forme de rituels dont l’émanation provient de cette même inspiration Arthurienne essentielle à tout praticien et c’est ce que je préconise dans mon propre travail professionnel afin de vous aider.

Si vous désirez vous aussi percevoir cette espace de clarté nécessaire à toute résolution de problème, n’hésitez pas à me joindre pour en discuter librement sous le couvert du secret déontologique qui est le mien, ceci par téléphone au 06.75.79.02.91 (numéro direct et non surtaxé) ou bien aussi par écrit si vous préférez prendre le temps pour expliquer dans le détail votre problématique, ceci en ouvrant mon formulaire de contact en cliquant ici sur ce lien. Je vous dis à très bientôt avec comme rayonnement intérieur la perspective magique de Brocéliande et de ses personnages arthuriens pour vous ouvrir la voie.

Maria do Carmo

 

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #numérologie, #Année 2021, #confiance en soi, #ésotérisme, #arithmosophie

La numérologie nous permet de poser des cadres de référence et d'envisager des cycles expliquant les grands mouvements de notre monde mais aussi l'incidence des tendances qui toucheront à un niveau plus restreint les personnes dans leurs vies. Ce sont donc ces tendances fortes qui se dévoilent et non des prédictions dont les destinées seraient scellées qu'il faut envisager en abordant cette science comme une orientation à la fois générale et personnelle, comme une direction privilégiée vous laissant le choix du chemin à suivre. Avec l'Année 2020 qui vient tout juste de s'achever de manière extrêmement "compliquée", sans euphémisme, voire dramatique pour la grande majorité, nous étions dans une dualité double (double 2) opposant ou confrontant directement l'homme à son activité (le travail, l'argent et les échanges) ainsi que le monde matériel en total déphasage avec les plus hautes aspirations spirituelles très affectées par les situations sanitaires, les décisions politiques et les enjeux économiques, ceci prenant tout l'espace de nos préoccupations sans laisser la possibilité d'envisager autre chose que le vital immédiat dans une précipitation paradoxalement mêlée d'inertie et d'inaction. 2020 aura été (en réduction arithmosophique 2+0+2+0) cette année "4" très matérialiste mais comme figée dans du plomb et hautement encadrée de ses quatre murs, symboles d'enfermement, de replis sur soi, d'inertie sur quatre pieds immobiles, d'isolement et de séparation.

Autant dire que nous quittons 2020 avec l'espérance de voir venir dans ce nouveau cycle annuel une orientation plus heureuse et ouverte, plus épanouie et dynamique. La première analyse arithmosophique nous porte à constater que la dualité double (double 2) est encore présente mais qu'elle est ponctuée basiquement dans sa vision brute (du nombre 2021) d'une unité 1 séparatiste qui joue un rôle modérateur, voire d'opposition frontale qui va fortement compter. Le contexte générique de 2021 étant en réduction 2+0+2+1= 5 représente le nombre de l'Homme, tout d'abord en dissociant le 2 du 2+1, c'est-à-dire du 2 signe de dualité matérielle et donc du 3 qui est synonyme de trinité et d'esprit, le 2+3 fusionnant ainsi directement la matière et l'esprit, nous avons ici une représentation symbolique de l'Humain en ce 5. Le passage, de l'année 2020 doublement marquée par des problématiques matérielles très importantes, se verra donc transmué en un 2021 plus réfléchi et plus spirituel dans un sens où la réflexion du problème initial est présente (et persiste…). L'opposition presque frontale entre le 2 et le 3 (2+1), du moins au début avant intégration au fil du temps, risque d'être assez tumultueuse et il est probable que le passage de l'inertie imposée précédemment à la nouvelle réflexion sur la problématique par la majorité des gens apporte des solutions parfois rudes à vivre intérieurement, voire des tumultes plus extériorisés, pour ne pas dire des émeutes en extérieur tant la prise de conscience sera devenue forte en 2021…

Concevoir l'évolution arithmosophique d'un nombre dans le temps, surtout si l'on considère précisément une année, c'est donc voir d'où il vient (ici de 2020) mais aussi où précisément il va (2022) pour en comprendre la véritable direction dans le cycle ainsi défini et en trouver les phases par lesquelles il va passer. Or, 2022 est encore plus complexe en dualité car elle s'expose trois fois dans le même nombre 2, ce qui n'augure rien de bon si l'on considère que ces trois dualités peuvent s'opposer les une aux autres, ce qui apporte ici une très grande prédisposition au désordre, pour ne pas dire au chaos avec un véritable éclatement où chacun s'oppose à la fois dans son propre clan mais aussi vis-à-vis des autres strates (par exemple sociétalement parlant en terme de "classes sociales"). L'on voit que l'année suivante (2022) ne pourrait donc être que le reflet de 2020 avec une dégradation supplémentaire transitionnelle via 2021, celle-ci morcelant progressivement l'unité d'une nation, d'une société ou même du monde entier si l'on considère l'étude de manière plus globalisée. La transition avant d'arriver sur 2022 est bien l'année 2021 qui nous intéresse, et que doit on alors en attendre dans cette perspective si elle n'est que l'intermédiaire plus réfléchi d'une situation qui s'aggrave lentement?

Comme je l'ai souligné, l'arrivé de la prise de conscience par le nombre 3 en 2021, c'est-à-dire de l'esprit qui juge et qui analyse, sera donc l'aspect majeur à noter avec l'ensemble que ce qu'il implique comme répercutions à la fois personnelles au niveau le plus simple de chaque individu, en passant par les groupes de personnes (socio-économiques, politiques ou corporatistes), jusqu'au sommet de cet édifice que représente l'Homme dans son entièreté en ce qui concerne ses décisions, c'est ici l'aspect anthropomorphe de ses activités qui est en jeu dans le monde que nous vivons. Il est clair qu'à un niveau personnel, chacun verra 2021 selon ce qu'il a déjà vécu comme désagréments en 2020 avec une progression qui lui sera propre tout en ajoutant cette part de conscientisation à sa condition; il en résultera des décisions personnelles bien plus dynamiques qu'en 2020 où l'inertie était de mise par le contexte, il en résultera aussi une recherche de solutions parfaitement réfléchies, assumées et assujetties à une volonté d'avancer réellement. En d'autres termes chacun voudra absolument sortir de ses quatre murs et très certainement modifier radicalement son mode de vie, voire son travail ou même sa propre idéologie sur le monde.

En ce qui concerne le niveau suivant, les groupes, qu'ils soient professionnels dans le cadre de sociétés (dans le travail) ou bien plus familiaux ou amicaux, ou bien encore d'un point de vue plus formel et intellectualisé (en classe sociale, via un parti politique ou une pensée philosophique, d'ordre spirituel ou religieux), l'année 2021 va se retrouver au centre d'un ouragan où chacun voudra se mettre à l'abri dans son œil pour ne pas pâtir de sa destruction à cause de très puissantes dissensions que notre monde va connaître. Ainsi, autant 2020 avait été une année de soumission au contexte et aux autorités, autant 2021 sera une année de débordements de propositions contradictoires mais aussi d'oppositions à l'autorité de la pensée dominante par la désobéissance et le rejet. Force est de constater que ces groupes sociétaux seront à l'image plus généralisée de ce qui se passera dans le monde entier en terme de "conscience planétaire" sur les grands sujets qui concernent alors l'Humanité: la fin de la croissance et de l'économie libérale, l'appauvrissement des ressources et de la biodiversité, le dérèglement climatique et la pollution, l'effondrement des anciens systèmes financiers et politiques… 2021 sera une année charnière primordiale qui portera autant d'espoir dans cette prise de conscience généralisée que d'incertitude pour remédier aux divers et très lourds problèmes à régler tous ensemble...

J'espère avoir répondu aux personnes qui me demandaient des informations sur 2021, j'ai pris l'angle parfois tranchant de l'arithmosophie pour entrevoir ce que les années nous apprennent sous le jour des nombres et de leurs cycles. Dans tous les cas sachez que vous disposez tous du libre arbitre pour gérer à votre niveau les tendances qui vont s'affirmer dans votre contexte et que nous ne sommes pas tous forcément susceptibles d'entrer dans le ressac qui anime le monde, chacun selon son karma et sa propre prise de réalité réagira avec son degré vibratoire pour aborder son existence avec ses forces et ses faiblesses. Comme d'habitude vous pouvez me joindre si vous avez des questions ou si je peux vous aider à mieux envisager l'année 2021 qui commence, vous pouvez me joindre au 06.75.79.02.91 ou ici sur ce lien pour me laisser un message via mon formulaire de contact. Je vous souhaite évidemment une Bonne Année 2021, en toute conscience et sagesse pour entrer dans le jeu de la vie durant ces 365 jours qui seront assurément mouvementés mais certainement passionnants historiquement, à très bientôt!

Maria do Carmo

 

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #Amour Magique, #Lune ésotérique, #Magie sexuelle, #envoûtement amour, #magie blanche, #magie rouge

La Lune est certaine le premier astre que l'Homme ait pu voir distinctement au tout début de l'humanité, et ses variations, ses cycles, ont dû enflammer les imaginations et interroger sur la nature changeante de cette lumière dans le ciel. Car la Lune, contrairement au Soleil, se modifie au fil du temps et cette mutation journalière avec ses différentes phases à su apporter un mystère de plus à élucider mais surtout une notion fondamentale de transformation qui s'est aussi appliquée à l'humain dans ce qu'il a pu en comprendre, c'est-à-dire que de ces variations il pouvait en déduire toute une spiritualité, toute une magie lunaire. C'est de cette magie spéciale, liée à l'astre nocturne, que la notion de dévoilement se comprend, un principe très important en ésotérisme afin de trouver ce qui est caché dans l'ombre, tout comme la lumière de la Lune projette ses faibles rayons pour éclairer au-delà de la nuit. Il s'agit donc d'une magie lunaire blanche, de celle qui permet d'ôter le voile des secrets, d'effectuer des soins pour l'âme et de capter une forme d'énergie plus discrète et peut-être plus précise que celle du Soleil. Car ne l'oublions pas, la Lune ne génère pas cette lumière, elle l'emprunte à l'astre du jour, elle en reflète la puissance une fois filtrée de sa puissance masculine pour n'en restituer que celle qui s'apparente à une essence purement féminine.

Il y a donc aussi dans cette puissance lunaire une autre forme plus raffinée et distillée qu'il faut en plus savoir saisir puisque les phases de la lune, montantes ou descendantes, ne permettent pas d'en définir une représentation fixe mais au contraire d'en percevoir la mutation en cours, de celle de l'astre qui devient aussi celle de celui qui contemple et s'y associe en s'appropriant ses pouvoirs. En magie, en partant de la nouvelle Lune qui va progresser et croître jusqu'à sa plénitude, vient ensuite une phase décroissante qu'il faudra appliquer aux travaux des rituels afin d'en faire bénéficier la puissance montante de la lumière ou au contraire sa part d'ombre grandissante. C'est cette alternance que l'on retrouve aussi évidemment chez l'humain avec les rythmes circadiens dans la succession du jour et de la nuit, dans l'activité diurne et l'inactivité nocturne. De cette notion viendra d'ailleurs la notion de passivité de l'astre lunaire alors que le Soleil sera gratifié d'astre actif, ce qui entraînera par extension et peut-être aussi par facilité de convention de signifier que la Lune sera féminine et le Soleil masculin.

Toujours est-il que les deux astres savent aussi jouer de nos sens puisque les éclipses en sont l'exemple rare mais impressionnant, où l'on peut juger si l'on a déjà vécu un tel évènement que la Lune cachant le Soleil en écarte très vite la chaleur, ce qui en ces instants furtifs démontre qu'elle peut montrer ici toute sa puissance en écartant celle de l'astre chaud. Notons aussi, hormis cette exceptionnelle caractéristique que représente l'éclipse, que d'autres périodes de l'année présentent les lunaisons sous des aspects très significatifs avec parfois des lunes rouges tout aussi saisissantes visuellement mais aussi ésotériquement en terme de puissance pour certains rituels d'amour. Mais, hors ces rarissimes évènements annuels, l'astre dispose d'une régularité propre de ses rythmes qui lui confèrent l'aspect mensuel le plus remarquable que représente la Pleine Lune. Dans cette configuration que nous connaissons tous, la Lune est à son zénith lumineux mais aussi à son plein potentiel ésotérique en terme de puissance pour effectuer les rituels de magie. C'est pour cette raison principale que souvent certains travaux doivent attendre la configuration de la pleine Lune pour agir avec le plus de puissance, du moins profiter légitimement de cet aspect spécial.

Ce sont avant tout les rituels de dévoilement, c'est-à-dire ceux qui permettent de découvrir les choses cachées, qui sont les plus aptes à profiter des phases montantes juste avant la pleine Lune afin de pouvoir profiter de cette montée en puissance sur quelques jours. Ainsi, deux ou trois jours avant la pleine Lune il est excellent de lancer des travaux sur cette courte période pour en récolter en retour les informations ou les bénéfices. De même, la magie blanche de soin ou de protection se verra bonifiée durant toute la phase lunaire montante, et inversement les autres magies plus sombres seront appliquées durant les phases descendantes, c'est-à-dire d'assombrissement de la Lune, de perte de ses quartiers lumineux jusqu'au point de nouvelle Lune. Ainsi le cycle sans fin du jeu entre l'ombre et la lumière s'exerce-t-il selon les lois astronomiques immuables de notre système planétaire.

Bien entendu les magies d'amour, la magie rouge principalement, sont aussi sous influence de l'astre lunaire comme "réverbère" de la puissance féminine exposant selon ses phases les variations à suivre pour commencer un travail via des rituels spécifiques ou bien momentanément les mettre en suspend pour qu'ils ne subissent pas d'effets négatifs. Il est ainsi préférable d'entreprendre des rituels de magie rouge de type "envoûtement d'amour" en phase descendante afin de mieux en dissimuler la source pour qu'ils agissent secrètement, par contre les rituels plus ouverts demandant une grande puissance moins diffuse seront effectués en phase montante (par exemple pour repousser une rivale, éloigner un prétendant trop insistant, atténuer la jalousie, etc.). De même, mais personnellement je me défends d'en user trop, la magie noire sera parfaitement à son aise dans les phases les plus sombres, en perte de luminosité pour agir, avec comme point d'orgue en fin de cycle descendant. Sur ce dernier point les éclipses sont aussi de fantastiques moments pour ces magies qui exècrent la lumière pour puiser leur puissance des profondeurs de l'obscurité.

Comme nous le voyons, selon les rythmes et les cycles de la Lune, certains moments privilégiés permettent d'accentuer les effets des rituels ou de les moduler selon une progression intéressante qu'il faut assurément prendre en compte lorsque l'on exerce la magie. C'est dans ce sens qu'en qualité de praticienne j'opère les travaux qui me sont confiés afin principalement d'effectuer les meilleurs rituels de magie blanche (protection, dévoilement, soin, énergie) et de magie rouge (sexualité, sentiments, désirs, attraction). Si vous désirez en savoir plus sur mon activité professionnelle pour résoudre une problématique personnelle difficile, alors n'hésitez pas à me joindre pour en discuter librement sans engagement puis pour en définir les modes d'action si besoin. Ceci par téléphone au 06.75.79.02.91(mon numéro direct, en France et non surtaxé) ou bien par écrit via mon formulaire de contact (je réponds à tous les messages) qui s'ouvre ici en cliquant. Je vous dis à très bientôt et soyez attentifs aux phases de la Lune, elles représentent le rythme de la vie avec ses hauts et ses bas.

Maria do Carmo

 

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #Amour Magique, #sorcière, #magicienne, #Magie Rituel Amour, #envoûtement amour, #magie rouge, #rituels magiques

L'image de la sorcière dans l'inconscient collectif contemporain semble scellée, celle d'une vision assurément négative à tous les niveaux, que ce soit dans ses actions forcément néfastes, dans sa complicité aux côtés du Diable et de ses démons comme assistants, ou bien tout simplement dans sa représentation elle-même souvent hideuse et hors d'âge pour ne pas dire complètement décrépie, voûtée avec l’œil malfaisant en guise de seule expression faciale. Il est vrai que la sorcière n'a pas bonne presse et qu'Halloween n'a pas non plus arrangé son image repoussante et qu'elle est devenue une sorte de symbole mêlant la laideur physique à l'abomination de son esprit malin. Pour autant, même si l'on a tenté, notamment dans des séries télévisées ou certains films, de créer à l'opposé une nouvelle représentation plus élogieuse et sympathique avec la "bonne sorcière", il n'en reste pas moins que si l'on traite un personne de sorcière alors celle-ci n'y verra pas du tout un compliment… Les stéréotypes ont la vie dure et il sera difficile d'inverser la tendance sauf si peut-être l'on se penche sur l'Histoire pour y retrouver quelques vérités oubliées qu'il serait bon de raviver. De même, il faudrait aussi se poser les bonnes questions puisque du côté des hommes le sorcier ne semble bizarrement pas être autant affublé négativement que son homologue féminine, ce qui dénote par les temps de parité qui courent d'un anachronisme surprenant .

Car la sorcière n'a pas toujours été celle que l'on croit. Tout d'abord l'apanage d'exercer la magie était assez bien réparti dans l'antiquité avec les Mystères d'Éleusis où l'ésotérisme des rites liés aux cycles de la nature, des saisons et de la fertilité, mais aussi de la mort et du renouveau. Hommes et femmes participaient et en avaient la charge, il est vrai qu'à l'époque il n'y avait que des prêtres et des prêtresses et que les dieux donnaient à chacun et chacune les pouvoirs de les représenter avec une magie où se mêlaient le jour à la nuit, le Soleil et la Lune, l'alternance du sombre et du lumineux. Ainsi il n'y avait pas à proprement parler de séparation entre la lumière et l'obscurité, mais une alternance naturelle où l'un appelle l'autre dans son cycle répétitif du temps qui passe et des saisons qui s'enchaînent. Bien entendu dans les grandes mythologies la sorcière était présente, que ce soit Circé ou Hécate, leur rôle s'apparente avant tout à semer l'adversité et donc à créer une épreuve à surmonter, que ce soit pour les dieux, pour les héros ou bien aussi pour les simples mortels. Mais la figure de la sorcière humaine investie de pouvoirs maléfiques semble être anecdotique pour laisser la place aux femmes prêtresses, sibylles et autres détentrices de pouvoirs de prémonition ou ordonnatrices de rituels de régénération et de fécondité.

La rupture pourrait venir un peu plus tard, entre les hommes et les femmes se répartissant de manière plus stricte un culte solaire masculin et un culte lunaire féminin, avec à chaque fois une progressive scission dans la répartition des symboles et des pouvoirs associés au fil des temps. Ainsi la prêtresse d'antan se trouva progressivement enfermée dans un rôle plus sombre, nocturne, et donc en proie aux choses cachées ou directement aux prises avec celles-ci. Quant aux hommes, ils se seraient gardé la part royale et solaire du pouvoir en pleine lumière, en pleine force visible créant un monde exclusivement patriarcal, non seulement dans la gestion des affaires de la cité mais aussi au niveau spirituel et religieux en rejetant la part d'ombre comme étant associée à une force négative contraire à la bonne marche des choses. C'est surtout au moyen-âge, pour aller beaucoup plus loin dans le temps, que les femmes ayant un quelconque pouvoir ou savoir (notamment en herboristerie et soins) furent accusées de sorcellerie, c'est-à-dire de jeter des sorts, de collusion avec le Diable ou de participer à des sabbats (réunions secrètes de nuit avec des entités démoniaques). A cette époque il faut surtout y voir une inquisition qui asservit les femmes sous n'importe quel prétexte pouvant les amener au bûcher sous l'appellation générique de "sorcière", une terminologie pratique et floue qui en décima plusieurs dizaines de milliers suite à des procès iniques et très expéditifs après des aveux extorqués sous la torture…

Ne faudrait-il pas plutôt dire, tout comme les hommes le font parfois avec leurs sorciers en les renommant "mages", que les sorcières peuvent aussi se définir comme des magiciennes? Dès lors, la magicienne dispose d'une aura plus lumineuse, à l'égal de l'astre solaire masculin elle rayonne de par une bonté naturelle qui rappelle les festivités des Mystères d'Éleusis en l'honneur de Demeter, car la magicienne est assurément une prêtresse même si sa lumière est encore teintée de celle de la Lune elle n'en est pas moins le reflet féminisé de l'astre solaire, modéré par ses lunaisons et par conséquent certainement plus calme et "réfléchi" par définition. Circé était, notons le en passant, une magicienne et non une sorcière si l'on tient à rester dans les termes exacts, et n'a-t-elle pas finalement rendu visible la vraie nature des hommes d'Ulysse en les transformant en cochons? Tout est assurément une histoire de point de vue… Une chose est certaine, les femmes ayant un certain pouvoir magique ou quelques dons se voient certainement dans le miroir d'une magicienne et non dans celui d'une sorcière si elles regardent leur propre image. D'ailleurs, tout comme les fées, dont la nature profonde ne semble pas totalement humaine, les magiciennes arborent presque toujours une beauté digne d'Aphrodite elle-même, et possèdent aussi ce pouvoir qu'Éros leur a offert sans contrepartie: celui d'ensorceler les hommes. N'est-ce d'ailleurs pas le plus grand des pouvoirs, celui que les hommes ont craint le plus durant les âges sombres des persécutions de l'Histoire?

Tout comme leur beauté les autorise à le faire, les "sorcières-magiciennes" usent de leurs charmes magiques qui ne sont que l'expression naturelle et vivante de pouvoirs réels dont elles sont dotées. Ainsi, les véritables magiciennes brillent-elles d'une lumière intérieure pour en restituer les rayons salvateurs, tout comme le Soleil pourrait le faire ou bien comme les étoiles puisque ce sont aussi des soleils distants, ce qui explique peut-être pourquoi les étoiles leur sont souvent associées (baguettes magiques avec une étoile, robes constellées, poudres lumineuses, etc..). Aujourd'hui les femmes qui disposent de dons se voient avant tout comme des magiciennes même si elles n’en renient pas leurs ascendances de sorcières tout en renonçant au terme qui a été dévoyé par les hommes au fil des temps. Aujourd'hui, la praticienne des Arts Royaux, c'est-à-dire des arts magiques et ésotériques, n'est plus celle que l'on montrait du doigt pour l'envoyer sur le bûcher, elle est au contraire ce feu sacré qu'elle dispense à ceux qui en ont besoin, elle guérit des maux de l'Amour avec la magie rouge, elle protège du mal et révèle les choses cachées avec la magie blanche tout en ne gardant la magie noire que pour contrer le mal par le mal lui-même.

Ceux qui me lisent déjà depuis plusieurs années savent que je réponds à toutes vos questions, notamment sur les thèmes que j'aborde dans mes articles mais aussi dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de praticienne, disons magicienne puisque cet article donne une tonalité dans ce sens si vous l'avez perçu comme tel. Je reste donc à votre disposition aussi pour toute demande de rituel spécifique à vos besoins, plus précisément dans le domaine de l'Amour (retour d'affection, problèmes de couple, ré-harmonisation et équilibrage énergétique ou amoureux), ceci par téléphone pour un premier contact au 06.75.79.02.91 (numéro direct non surtaxé) ou bien par écrit en passant par mon formulaire de contact sur mon site qui s'ouvre ici en cliquant. Je vous dis à très bientôt et sachez qu'en chaque femme il y a une magicienne qui se cherche ou qui se trouve pour son propre bonheur et celui des hommes!

Maria do Carmo

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #Magie Rituel Amour, #retour de l'être aimé, #retour affectif, #rituel de retour d'affection, #sauver le couple

Que l'on ne se méprenne pas, le rituel de retour de l'être aimé est assurément le rituel le plus demandé en magie, mais il en existe non seulement plusieurs (dans des cas bien précis) et aussi selon des puissances très variables. Ce rituel reste néanmoins un grand classique même si parfois l'on s'y perd un peu dans les méthodes utilisées car il faut noter qu'il est possible d'effectuer des travaux pour "le retour de l'être aimé" en magie blanche, en magie rouge et aussi en magie noire, en définitive il s'agit dans cette perspective d'une montée en puissance en sachant qu'il est tout de même assez rare de vouloir directement passer par une magie aussi dangereuse que la magie noire pour retrouver l'amour de manière sereine… La plupart du temps, et selon les conventions ésotériques habituelles, le rituel de retour de l'être aimé (ou rituel de retour affectif) s'opère essentiellement via la magie rouge car la symbolique utilisée passe par des méthodes assez codifiées et assez bien généralisées afin de retrouver les mêmes bases ritualistiques chez les praticiens professionnels. Il n'empêche que la magie blanche peut à elle seule déjà "dégager le terrain" des mauvaises influences et dévoiler des blocages, ce qui d'une certaine façon peut dans certaines circonstances spécifiques être suffisant pour renouer les liens. Dans la même optique, mais plus sulfureuse, la magie noire peut aussi être nécessaire pour contrer des sortilèges qui seraient la cause d'une rupture ou d'un éloignement…

Il ne faut surtout jamais oublier que chaque cas est unique, chaque contexte est différent, et surtout chaque personne réagira selon sa propre histoire et selon son propre tempérament. Et comme en amour il faut être deux pour former un couple, il existe autant de typologies différentes que d'individus à associer pour une relation amoureuse, ce qui complexifie tout autant les rituels et d'une manière générique l'ensemble des travaux de magie en terme de cycles à suivre, de durées, de temps d'action et de repos, de méthodologie et le plus important de tout: de volonté de réussir et de tenir le cap jusqu'à la fin, c'est-à-dire jusqu'au succès du but recherché. C'est d'ailleurs ici le principal problème des personnes qui consultent, elles ont en général un manque d'exercice de cette discipline essentielle que représente l'impérieuse constance de la volonté dans la durée, il faut en effet "savoir vouloir", ce qui n'est pas donné à tout le monde dans nos sociétés qui nous poussent tous à aller plus vite puis à passer à autre chose tout aussi rapidement (à l'image du simple clic sur un smartphone), ce n'est bien entendu pas la bonne orientation en magie où la persévérance alliée à la force d'une volonté irréductible sont les deux atouts éminemment nécessaires pour la réussite des rituels.

Deux cas assez dissemblables dans le fond de la problématique peuvent prévaloir pour une demande de rituel de retour de l'être aimé: le premier, le plus courant est celui où un couple se désunit pour des causes diverses (causes à bien mettre en lumière durant les travaux), le deuxième cas réside dans cette situation où deux individus en passe d'union n'arrivent finalement pas à former des liens assez puissant avec comme résultat qu'un des deux s'éloigne (et c'est donc l'autre qui veut son retour). Dans ces deux situations il faut construire ou reconstruire les liens d'attraction, d'un côté (couple) ces liens qui se sont distendus, de l'autre (rencontre) ces liens qui n'ont pas finalement eu le temps de se créer. Il va sans dire qu'à chacune de ces situations correspond un rituel de retour de l'être aimé différent en terme de symbolique et de méthodologie. Recréer du lien en faisant appel à la résurgence du passé heureux n'a pas la même orientation que de créer de toutes pièces du lien ou de l'attraction. L'on voit dans cette démonstration basique, ici de deux situations simples à comprendre et à envisager, toute l'analyse à réaliser avant de se lancer d'emblée dans un rituel de retour de l'être aimé, ce serait une erreur de ne proposer et d'avoir "un seul type" rituel pour tous les cas se présentant…

En terme de puissance la question reste la même. Comme je l'ai souligné précédemment, parfois la magie blanche qui opère des rituels de révélation et de protection sera très efficace et à utiliser dans ces situations où justement l'on doit ôter un voile qui empêche la relation d'aboutir ou de se pérenniser, où aussi l'on doit assainir un contexte trop pesant et stressant pour que la relation se stabilise. Quelquefois cela suffit pour que tout revienne "à la normale" et reprenne son cours. Plus majoritairement c'est effectivement un cran au-dessus avec des rituels plus actifs et ciblés sur le domaine de l'amour en magie dite rouge que l'on devra axer l'ensemble des travaux (la magie blanche pourra néanmoins aussi être de ma partie en qualité de "starter", c'est-à-dire au début des travaux afin de nettoyer le contexte et de le révéler si des zones sombres apparaissent). Ce qu'il est coutume d'appeler des "rituels actifs" en magie rouge ce sont ceux qui vont intervenir directement sur le sujet (ici sur la personne visée pour son retour), l'on peut dans ce sens envisager d'écarter aussi une rivale assez radicalement ou bien ôter temporairement la libido de la personne pour qu'elle n'aille pas voir ailleurs (sous l'appellation de "nouer l'aiguillette" par exemple). En général la magie rouge est plus recommandée pour les couples qui sont déjà en rupture ou en cours de séparation avancée. Dans ce cas il sera d'ailleurs plus facile d'obtenir une mèche de cheveux, une photographie ou un objet personnel à intégrer au rituel, ce qui apportera une puissance supplémentaire non négligeable.

Dans les cas les plus difficiles, adjoindre les efforts conjugués de la magie blanche suivie de plusieurs types de rituels de magie rouge actifs sera une obligation à suivre en sachant que dans cette configuration la durée des travaux n'en sera que très certainement prolongée avec une potentielle usure de la volonté de la personne consultante, ce qui est un risque à prendre mais aussi à expliquer tout en redonnant de la force et de l'énergie afin de ne pas relâcher les efforts car à ce stade la persévérance est l'atout majeur de la réussite des travaux. Dans les moments de doute de soi-même ou de manque d'énergie du consultant je propose en parallèle un rituel de magie blanche pour reconstituer les forces qui manquent et assurer que la personne ne stoppe pas bêtement les travaux si proche du but. C'est ici un point complexe à faire comprendre que plus la volonté est atteinte, plus finalement elle est efficace car sa puissance est assurément drainée dans le rituel actif qui demande cette énergie spirituelle (ce mana) pour fonctionner à plein régime, et c'est un signe très positif que les travaux fonctionnent parfaitement. Je ne parlerais que très peu de magie noire et des rituels encore plus puissants qui sont envisageables car à ce stade où l'on devrait faire appel à une telle magie qui combine la destruction et l'amour il y aurait des conséquences très aléatoires et des répercussions tout autant imprévues que je préfère ne pas notifier ici. La magie noire est avant tout selon moi une magie de vengeance et non d'attraction.

Pour rendre fou amoureux il ne faut parfois pas tenter le diable ni aller chercher loin, il faut simplement viser juste au bon moment avec le bon dosage, ni plus, ni moins. Ceux qui vous diront qu'il faut réveiller un volcan pour réchauffer les cœurs se trompent et peuvent mettre en péril votre relation en la consumant totalement. Je crois dans la volonté de chacun de retrouver l'être aimé si celui-ci est en mesure d'y répondre, pour cela il faut agir avec une puissance raisonnée qui apportera cette attraction acceptée en retour. Si vous désirez en savoir plus sur ma méthode et avoir quelques conseils sur le thème de cet article, que vous soyez en couple ou en relation, alors n'attendez pas la dernière minute pour le voir s'éloigner, intervenez avec lucidité pour entrevoir un travail efficace: pour me joindre et en discuter sans engagement merci de me téléphoner au 06.75.79.02.91 (numéro direct non surtaxé), ou bien écrivez-moi en passant par mon formulaire de contact qui est ici en cliquant ce lien. Je vous dis à très bientôt pour retrouver la sérénité d'une relation pleine et harmonieuse!

Maria do Carmo

 

Être en couple est toujours une aventure au sens où chaque jour peut être une surprise à découvrir à deux, une activité à partager, des points de vue à discuter ou bien d'autres choses que chacun envisagera selon son caractère mais surtout selon la configuration de la relation en cours, car chaque couple dispose de sa structure propre et de son territoire, ainsi il est possible à deux d'expérimenter ce qu'un individu seul n'aurait certainement pas considéré dans sa sphère personnelle. Parler de territoire pour un couple n'est pas anodin, déjà parce qu'il se défend des influences extérieures, du moins il en analyse les effets positifs et négatifs en commun pour s'en approprier les bienfaits ou refouler les potentiels problèmes, ensuite parce que sa fonction première est aussi d'enrichir chacun des partenaires, d'être ainsi toujours en expansion si possible ou bien dans une mesure plus juste d'en cultiver les parcelles en sachant utiliser des jachères pour ne pas épuiser ses ressources et renouveler les expériences lorsque cela est nécessaire. Sur ce territoire seront édifiées de nombreuses constructions, des dépendances affectives, des astreintes mentales liées à des désirs, des plaisirs physiques à explorer, de nouveaux chemins à emprunter ensemble. Mais parfois nous croisons la route d'une autre contrée, une frontière à ne peut-être pas traverser avec ses risques, ses pièges et ses précipices, même si le paysage semble accueillant il ne l'est pas pour le couple qui court un danger, celui d'y voir une attraction plus forte, celui d'un potentiel abandon, d'une fuite soudaine ou d'une tromperie en devenir.

Vouloir s'assurer que rien ne viendra perturber l'harmonie du couple dans son voyage et dans sa pérennité à vouloir sans cesse trouver un équilibre partagé, c'est bien ici le but de la relation telle que la plupart des couples l'envisagent mais la véritable question reste en suspend: combien y arriveront sans jamais perdre de vue l'horizon de leurs objectifs en commun, combien d'entre eux sauront surmonter les tentations de territoire qui s'ouvrent à eux? Personne ne peut réellement répondre à ces questions mais ce qui est certain c'est que l'existence si riche en diversité et en potentialité sait toujours nous proposer de nouvelles perspectives sans pour autant y adjoindre un jugement de valeur, positif ou négatif, en effet pour la destinée toutes les routes tracées sont de même nature, tous les itinéraires sont accessibles avec des portes entrouvertes qu'il suffit de pousser pour entrer. Par conséquent, l'on voit qu'il est très facile de dévier de sa propre route, ou plutôt de celle que s'est fixée le couple. Ces bifurcations sont autant de tentations personnelles, autant d'attractions dont le couple devra se protéger afin de ne pas se séparer sur des voies différentes, ne serait-ce qu'un instant qui lui serait fatidique.

Envisager à l'avance une telle possibilité, c'est-à-dire que le partenaire peut d'une certaine façon "sortir de la route", permettrait d'en éviter les accidents de parcours ou des dérives plus durables et dommageables. La plupart des femmes disposent de ce sixième sens pour pressentir avec justesse les moments sinueux où le partenaire s'éloigne un peu trop des sentiers conjugaux, ainsi chaque détail compte à leurs yeux, chaque intonation peut même devenir une piste à suivre. Ce n'est pas par suspicion permanente que les femmes savent si bien analyser les petites choses de la vie, c'est qu'elles sont tout simplement dotées de cette faculté alors que les hommes en sont dépourvus mais compensent ce déficit par d'autres qualités qu'elles savent reconnaître. La maîtrise d'autres types d'analyse moins intuitive permet en effet aux hommes la vision plus globale d'une problématique sans se perdre dans ces détails si importants pour la gent féminine. Dans ce sens, le couple homme femme affirme aussi sa grande complémentarité, sachant qu'elle n'est bien évidemment pas l'apanage unique des couples hétérosexuels mais se retrouve dans toutes les configurations de genre existantes où les caractères physiques et mentaux sont d'une grande richesse dans leurs identités plurielles.

Mais le problème reste le même quelle que soit la typologie du couple (hétérosexuel ou homosexuel), lorsqu'une attirance extérieure s'exprime alors il n'existe que deux réponses possibles: le refus ou l'acceptation, en d'autres termes: refuser la tentation et conforter le couple ou bien accepter ce qui se présente et en supporter les conséquences si celles-ci se présentent et apportent leur lot d'incertitude ou de dangers à venir. C'est d'ailleurs la caractéristique propre à la tentation amoureuse que de créer cette déviation de ce que le couple légitime avait instaurée comme règle ou comme morale commune. Doit-on y voir aussi une manipulation plus ou moins démoniaque comme l'aiment ceux qui sont partisans de ce type d'emprise? Pas forcément, la part de libre arbitre reste à celui ou celle qui passe à l'acte en toute connaissance de cause, par contre l'on peut considérer effectivement qu'il puisse exister des pertes de contrôle dont l'origine soit non volontaire, que ce soit le contexte qui pousse à brouiller l'entendement ou bien ce que certains expliquent par des possessions ou envoûtements. Pour ma part j'ai pu constater qu'il existe aussi une troisième réponse, celle qui inclut le karma puisque celui-ci représente l'expression impérieuse d'une volonté supérieure, laquelle n'est pas forcément d'ordre négatif mais juste le passage d'un test existentiel préétabli à subir.

Dans tous les cas il convient d'en dévoiler plus précisément les causes, car la tentation n'en sera que plus complexe à comprendre si ses sources sont multiples. De même la détection en sera d'autant plus difficile et longue mais il existe des magies qui savent éclairer sur ces aspects pour les décrypter: en premier lieu la magie blanche comme révélateur de ces influences, puis si besoin la magie rouge pour en régler les potentiels problématiques touchant le couple pour soit en minimiser les effets, soit en repousser plus radicalement les causes (si cela reste possible). Je précise que si la cause est purement karmique alors il est préférable de ne rien tenter pour l'arrêter, cette perspective peut paraître injuste ou incompréhensible pour les profanes mais c'est une nécessité que de ne pas s'opposer à ce qui n'est finalement qu'un passage existentiel obligatoire, voire dans certains cas une compensation si le couple (via les deux partenaires) devait en ressortir fortifié. Pour les autres cas, l'emprise par une entité négative n'est pas à oublier même si cela est assez rare, par contre, en ce qui concerne l'envoûtement (lequel est organisé contre le couple par un sorcier ou un initié à la magie noire) alors il faut en trouver la source et repousser ce que l'on peut assurément nommer comme une "attaque" à la fois malfaisante et nuisible.

A chaque couple et à chaque individu correspondent des attitudes spécifiques, des contextes différents, des conséquences et des actes à envisager. Disons-le sans honte: il est trop compliqué pour chaque personne de comprendre et d'analyser dans son ensemble ce qui va arriver sans avoir de l'aide de la part de professionnels. L'on pourra, en règle générale, envisager d'aller voir un coach ou un conseiller conjugal, dans d'autres circonstances plus difficiles et déjà bien engagées le recours à des psychologues ou psychiatres sera nécessaires, mais dans tous les cas les problématiques d'ordre "moins naturelles" demanderont des réponses tout aussi ésotériques en passant par des praticiens initiés aux magies blanche et rouge. Sans vouloir m'imposer ici, je rappelle à ceux qui ne le sauraient pas que je suis l'une de ces praticiennes, ceci depuis de nombreuses années et que vous pouvez me joindre pour toute question ou aide dans le cadre professionnel qui est le mien, ceci par téléphone au 06.75.79.02.91 (numéro en France, non surtaxé), ou bien par écrit sur ma page de formulaire de contact qui s'ouvre en cliquant ici. Je vous dis à très bientôt et n'hésitez pas, je suis à votre disposition et je réponds à toutes les questions!

Maria do Carmo

 

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #sauver le couple, #rituel retour afectif, #magie rouge, #magie blanche, #confinement

Les couples et d'une manière beaucoup plus générale toutes les relations amoureuses ont été durement touchés durant la crise qui nous a frappée avec les mesures de confinement imposées, un grand nombre de personnes se sont retrouvées isolées ou au contraire à plusieurs dans une situation extrême d'enfermement où les relations humaines sont soudain devenues de potentiels dangers sanitaires mortels. Cette situation totalement inédite d'une telle ampleur à l'échelle de la planète n'a jamais été vécue de mémoire d'Homme dans l'Histoire et nous avons tous subi les contraintes à la fois physiques mais aussi psychologiques de ce contexte toxique dans tous les sens du terme. Paradoxalement, ce sont les couples qui ont le plus souffert, la relation amoureuse ne peut en effet perdurer qu'avec des instants de respiration personnelle où chacun se retrouve avec lui-même pour s'enrichir de ce que le partenaire a pu offrir, ici c'est l'offrande continue, l'offrande forcée d'une proximité amoureuse qui se transforme petit à petit en promiscuité non désirée, quel que soit l'amour porté il se laisse envahir par l'autre et ronge la relation comme un acide. En post-confinement beaucoup de couples ont vu la relation se dégrader au point ultime d'une rupture annoncée ou très proche. Alors que faire pour restituer la place qui revient à cet amour si durement affecté et déstabilisé sur son territoire habituellement le plus robuste que représente le couple?

Tout d'abord diverses causes combinées et cumulatives ont été à l’œuvre dans ce même contexte d'enfermement avec des résultats assez différents selon les profils psychologiques et la liberté de mouvement toute relative dont chacun a pu bénéficier. Le propre du confinement est de restreindre l'espace et les possibilités de sortir du lieu où l'on doit rester cloîtré, et nous savons que chaque personne réagit selon des capacités de résilience qui lui sont propres, ceci avec de très grandes différences en fonction des expériences vécues et du caractère de chacun. Dans un couple, l'un et l'autre ne sont pas identiques, et heureusement, ils sont par contre souvent complémentaires avec des recoupements communs mais aussi avec des oppositions qui les caractérisent, ce qui crée une dynamique vitale spécifique à chaque couple. Dans une situation d'enfermement, de confinement, se déroule une action de nivellement des caractères, tout comme deux silex bruts qui en viendraient à se polir mutuellement et à se ressembler en arrondissant leurs angles à l'extrême, cela pourrait paraître intéressant d'y voir une action pour le moins positive mais c'est l'aspect nivellement et émiettement, c'est-à-dire perte de substance qui prime et qui pose problème. A force, tout devient linéaire, semblable et sans relief, ce qui faisait le sel de la vie de couple disparaît assez rapidement dans ces conditions.

D'une certaine façon, le couple est assailli d'une routine agressive, d'une perte d'énergie et d'originalité. L'usure du couple dans cette proximité forcée se fait de plus en plus pesante et stressante. Notons qu'en général il faut plusieurs dizaines d'années pour entrer "en routine" dans un couple, avec l'âge cela peut aussi se comprendre mais en quelques mois un couple jeune peut très bien subir cet outrage durant un confinement difficile à gérer. Ajoutons qu'en parallèle de la perte d'énergie s'ajoute donc une lassitude intégrale du partenaire pour finalement arriver à un potentiel point de rejet ou d'exaspération. Bien évidemment, les couples les plus unis résisteront aussi plus longtemps mais les difficultés seront aussi présentes et viendront s'ajouter au fil du temps. En ce qui concerne les caractères de chacun, comme je l'ai déjà précisé nous sommes tous inégaux face à l'adversité, nous réagissons tous selon nos schémas psychiques avec nos expériences de la vie pour nous renforcer et surmonter les épreuves.

Dans tous les cas c'est avant tout la perte d'énergie qui contraint le plus nos potentialités à résister aux difficultés, il faut donc agir principalement sur ce facteur énergétique pour soutenir les individus et redonner au couple sa latitude naturelle et ses moyens de recréer du lien là où au contraire le confinement tend à les distendre en les malmenant, voire à les diluer par le jeu d'une continuelle routine imposée. Certains couples adeptes de longue date de la méditation ou de techniques de transcendance peuvent prétendre à surmonter plus facilement les confrontations répétées et les embûches impossibles à éviter, c'est qu'ils ont cette capacité à restaurer leurs ressources internes et donc à régénérer leur énergie vitale. Hélas, une infime minorité des couples est capable d'accéder à ces états extatiques qui procurent ces bienfaits, il faut de longues années d'expérience de cette pratique complexe et exigeante pour en récolter un résultat satisfaisant. D'autres moyens sont heureusement disponibles via des rituels de magie blanche qui permettent, avec l'aide d'un initié ou d'un praticien expérimenté, de retrouver cette énergie interne, de compenser les épreuves en les sublimant.

La magie blanche se caractérise par ses propriétés de régénération, de soin et de révélation (afin de déterminer la nature exacte de l'agression), c'est une magie de la lumière (par opposition à la magie noire destructrice et violente). Il n'est pas nécessaire d'opérer des rituels sur les deux partenaires en même temps, il suffit en effet de dynamiser un seul des deux pour entraîner l'autre sur la bonne voie, c'est une magie communicative, grandement bénéfique et évidemment positive. Lorsque des travaux en magie blanche sont décidés et commencent, le tout premier rituel à lancer est un rituel de dévoilement afin de mieux cerner l'ampleur de la problématique, son contexte et sa source, ces paramètres formeront une approche décisive pour ensuite agir de manière effective, l'on ne peut pas en effet directement lancer des rituels dans toutes les directions pour toutes les causes possibles et imaginables, ceux qui vous proposent immédiatement un rituel pour résoudre un problème sont soit des incompétents soit des escrocs.

Le rituel de dévoilement va dans un premier temps se focaliser sur la personne qui consulte, puis sur le contexte, puis par transitivité sur le conjoint. Avec cette vision plus large et progressive c'est bien une méthode de ciblage et de précision dont le praticien sera l'opérateur, le consultant sera à l'image d'une courroie de transmission que l'on active, l'ensemble formant une action motrice si l'on veut y voir une image plus concrète difficile à expliquer par d'autres moyens et mots profanes. Le praticien a aussi pour but de "recharger les batteries" du consultant, lequel est souvent lui-même complètement désorienté et en grand manque d'énergie vital et psychique. L'on abreuve de cette énergie le consultant en restituant sa volonté avec la puissance d'un libre arbitre  qui s'exerce dans l'action conjointe qui s'exerce durant les travaux. Il n'y a pas d'autre alternative que de "remotiver" (ré-énergiser") la personne qui consulte avant de passer à l'étape suivante qui consiste à élaborer un autre rituel de magie blanche spécifique à la situation. Dans certains cas où l'amour a été très sérieusement atteint il est parfois nécessaire d'adjoindre un rituel de magie rouge (magie de l'amour, de la sexualité et des sentiments) afin de réparer les liens, voire d'effecteur ce que l'on appelle couramment un "retour affectif". Cette action peut être longue si les dégâts ont été importants ou si le conjoint (ou le partenaire) est réfractaire ou déjà dans une posture d'éloignement trop avancé.

En amour, et dans des situations aussi complexes et difficiles que celles qui accompagnent les crises (ici l'exemple du confinement est un cas d'école exceptionnel), tout reste possible et dans le cadre de mon activité professionnelle en qualité de praticienne expérimentée en magie blanche et magie rouge je sais qu'il ne faut jamais baisser les bras, jamais renoncer ou se laisser emporter la le flot négatif qui semble se profiler pour tout envahir, bien au contraire il faut résister, reprendre les forces volés, se lever puis aller chercher le partenaire pour lui communiquer son énergie et restituer l'harmonie du couple. Vous pensez qu'il est trop tard pour sauver votre couple, détrompez vous, la magie recèle de secrets atouts qui n'attendent que d'être réactivés pour apporter tout d'abord une lumière intérieure, puis la flamme pour raviver votre couple. Joignez-moi pour en discuter librement au téléphone au 06.75.79.02.91 (numéro non surtaxé), ou bien contactez-moi par écrit via mon formulaire de contact qui est ici. Je vous dis à très bientôt et osez briser les chaînes de l'enfermement pour libérer pleinement votre potentiel, à deux en couple!

Maria do Carmo

 

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #prière magique, #Magie Rituel Amour, #retour de l'être aimé

La prière peut sembler désuète à notre époque de communication où l'on préfère le retour d'avis ou de conseils des réseaux sociaux plutôt que de s'en remettre à des "instances supérieures" pour gérer les problématiques existentielles, pour autant, et que l'on soit croyants, pieux ou même athées, le processus de la prière est couramment employé à chaque instant et en chacune de nos pensées avec cette différence fondamentale qu'elle ne porte pas l'essence sacrée que l'initié des Arts Royaux y insuffle en toute Connaissance ésotérique ou mystique. En effet, comment mieux expliquer la nature d'une prière qu'en la définissant comme l'appel d'une pensée volontaire et consciente assorti du désir de voir s'accomplir ce que l'on demande en terme de vœu ou de but? Il est clair qu'à chaque instant nous désirons quelque chose, à chaque instant nous tendons vers un but ou bien nous pensons à la façon dont il faut résoudre une difficulté pour aller de l'avant, ce phénomène qui implique la volonté consciente en pensée n'est finalement rien d'autre qu'une prière que nous nous accordons à nous même, comme "réflexion en nous" de notre propre désir, une germination psychique intérieure qui prend forme dans la réalité vivante de notre esprit. Évidemment la véritable prière telle qu'on l'entend de manière plus conventionnelle ou triviale est celle qui tend à "invoquer", c'est-à-dire à prononcer en pensée ou en parole une requête divine afin d'être entendu par l'intermédiaire de celle-ci et peut-être aussi exhaussé depuis un niveau supérieur, jusqu'à nous…

Afin de mieux comprendre le processus et d'aller plus loin, il faut comprendre qu'il existe plusieurs types de prières. La plus connue est celle que chacun peut réaliser seul(e) avec l'unique conviction qui est la sienne et avec en général le seul écho qui résonne en nous même, seul témoin de notre demande, avec "celui ou ceux" à qui on l'adresse. La deuxième prière s'articule autour d'un groupe, c'est-à-dire lors d'une "communion" entre plusieurs personnes qui peuvent avoir un même but et donc une requête commune à prononcer ensemble; ce type de prière est couramment exercée au sein des églises, temples, synagogues, mosquées et autres lieux consacrés afin d'y effectuer une prière religieuse ou avec le support d'une religion comme vecteur d'une tradition avec ses codes et ses coutumes. La troisième prière n'est autre que la "prière magique" qui se déroule dans un cadre plus restreint entre deux intervenants, le demandeur (consultant) et l'intercesseur (praticien initié); c'est de celle-ci dont il va être question plus précisément dans cet article, sachant que certaines informations d'ordre pratique pourront aussi être utiles pour prier seul(e) quoi que les deux processus soient néanmoins très différents dans la forme.

Autre question importante: dans quel but peut-on avoir recours à la prière et y a-t-il une limite à ne pas dépasser dans son exercice? Dans certains pays la prière est effectivement un rituel quotidien qui s'impose à des heures régulières, elle a ici en premier lieu une vocation à louer la divinité et à la remercier des bienfaits qui seront apportés tout en protégeant celui qui prie des méfaits qu'il pourrait subir (ou en prévenant de ceux qu'il pourrait être "tenté" de faire subir à autrui). Il y a donc dans ces prières religieuses une orientation qui englobe l'ensemble du comportement, généralement en accord avec les lois et préceptes édictés dans les écritures sacrées et qui sont à suivre pour le croyant. En ce qui concerne plus précisément les "prières magiques", elles sont acceptées par la plupart des religions sous certaines conditions strictes d'être en accord avec les écritures et d'être a priori réalisées par des initiés en toute connaissance de cause. Pour les athées, la question de suivre des préceptes ne semble pas être une priorité mais ce sera pourtant le cas du praticien qui devra informer (via ses conseils) des obligations à tenir afin que les rituels s'opèrent de la meilleure façon, surtout lors des demandes qui s'inscriront ensuite dans des prières à effectuer d'un côté comme de l'autre: en pensée avec une volonté ferme de la part du consultant, et durant l'élaboration du rituel avec toute la symbolique adéquate de la part du praticien.

La prière magique résulte donc de ces deux puissances conjuguées, de celle du consultant qui génère une volonté dans un but précis via sa pensée (sous la forme d'une prière), et de celle du praticien qui va élaborer ses rituels avec ses formulations ("formes de prières" ésotériques ou hermétiques). L'un sans l'autre, ne peut aboutir lors d'une prière magique inscrite dans un rituel de magie. Seules les magies dites blanche et rouge sont bien évidemment acceptées dans ce processus de prières rituelles, la magie noire ne fait absolument pas partie de cette typologie car elle fait appel à des "forces d'incantation", c'est-à-dire en vue d'élaborations négatives avec des entités maléfiques dans le cadre de "malédictions" forcément destructrices… Les véritables prières bénéfiques sont de l'ordre de "l'invocation" par la bénédiction sur soi, sur le monde, sur un groupe ou bien sur une personne en particulier avec des buts positifs de purification, de protection et d'amour. La magie blanche s'occupera des processus de purification et de protection via un apport d'énergie, quant à la magie rouge elle sera plus axée sur toutes les demandes liées à l'Amour (au sens large c'est une "magie sexuelle"), notamment lors de rituels de retour amoureux où les prières ont une importance cruciale durant l'ensemble des travaux de magie.

Le pouvoir de la prière magique dans le processus de retour amoureux (et donc dans ce type de rituel en magie rouge) demeure la pierre angulaire de l'élaboration des travaux afin d'aboutir à un résultat probant. Dans ce sens il faut que le consultant apprenne à élaborer sa prière magique, c'est-à-dire à formuler sa pensée de manière claire et distincte, à mettre en route sa volonté avec suffisamment d'énergie, à cibler sa demande avec concision et précision, à projeter sa demande sur le rituel en cours que le praticien met en œuvre. Il est à noter une différence fondamentale entre le fait de prier seul(e) et le fait d'effectuer une prière magique: sur la première, la personne invoque elle-même une puissance supérieure via une prière qui ne devrait jamais dire l'injonction suivante "je veux que" mais au contraire exhorter ("ex" faire sortir) sa demande afin qu'elle soit recevable (ou non) par la force spirituelle supérieure qui alors en jugera; dans la deuxième, la personne doit dire en elle "je veux que le rituel porte ma demande" afin que le praticien en soit le médium (l'intercesseur professionnel) pour l'invoquer au sein du rituel que lui-même amplifie avec son savoir-faire et ses connaissances en parfait accord avec les Grandes Lois ésotériques. Le recours au rituel n'est que l'instrument qui va jouer la partition de celui qui l'a écrite avec l'aide d'un chef d'orchestre qui connaît la musique et ceux qui vont l’écouter…

La prière est une transmutation spirituelle comme beaucoup d'initiés aiment le rappeler, elle se doit donc aussi de faire appel à un environnent propice à ce que la pensée, l'aspiration mentale, se transforme ou se sublime en intention tangible, et cela n'est possible qu'avec une concentration bien établie, voire avec l'aide du procédé de la méditation si vous y êtes réceptif (le trio: concentration psychique, respiration physique, aspiration mentale contrôlée). Dans tous les cas c'est de l'intensité de votre demande, par exemple dans le cas d'un retour amoureux, que la prière prendra toute sa force et élaborera l'intentionnalité favorable à l'acceptation positive d'une aide supérieure passant par un rituel efficace avec un praticien. C'est ce en quoi je m'engage comme praticienne professionnelle exerçant depuis de nombreuses années dans le domaine de l'Amour avec des rituels de magie rouge spécifiquement étudiés et ciblés aux demandes du consultant (et en fonction de son contexte réel). Afin que nous puissions étudier ensemble votre propre demande, ou votre besoin de conseils, vous pouvez me joindre sans engagement pour en discuter par téléphone dans un premier temps au 06.75.79.02.91 ou bien m'écrire pour m'expliquer en quoi je peux vous venir en aide, ceci en passant par mon formulaire de contact en cliquant ici. Je vous dis à très bientôt pour que vos prières prennent forme et s'invoquent avec la force, la beauté et la justice du cœur!

Maria do Carmo

Publié le par Maria Do Carmo
Publié dans : #Pacte d'amour, #Amour Magique, #loi d'attraction

Le "Pacte" est souvent associé en magie à un acte irréversible entraînant la perte de son âme vendue aux plus sombres entités démoniaques qui soient, or même s'il existe effectivement de nombreux pactes en magie noire qui se révèlent plus ou moins dangereux (selon le savoir-faire et les connaissances du praticien…) ce serait oublier qu'il en existe aussi en magie rouge avec cette différence cruciale que c'est l'amour qui est en jeu et seulement lui dans cette affaire, les âmes de chacun étant hors contrat, d'autant plus que généralement seul l'un des deux protagonistes en demande l'exécution (il serait un peu fort de café de vendre l'âme de l'être aimé ou de signer dans son dos à sa place !). Rappelons que la magie rouge s'exerce et se concentre uniquement sur la thématique amoureuse avec des rituels qui touchent aux sentiments, à la sexualité et au désir, créant ainsi un domaine bien délimité et principalement orienté positivement, donc rien à voir avec la magie noire. Par contre, comme tout pacte il y a un engagement à tenir, une rigueur à suivre et des travaux à terminer auquel cas la rupture de contrat peut s'avérer "contre-productive", pour ne pas dire assez négative pour le consultant qui se désavoue ou renonce.

Mais restons sur la seule voie positive qui permet un résultat conforme à la demande, c'est-à-dire celle qui renforce la volonté d'union entre deux personnes en permettant à l'une d'entre elles de s'investir, non pas "corps et âme" comme en magie noire mais en paroles et en actes en suivant les conseils du praticien pas à pas avec au commencement l'engagement sous la forme du Pacte d'Amour. Il est à noter aussi clairement qu'aucune entité démoniaque ne viendra "aider" dans cette démarche mais qu'au contraire d'autres types d'entités pourront être invoquées selon la nature du contrat, de la demande et du contexte. Ces "autres" entités sont généralement proches du consultant et donc sans aucun danger, ce sont des entités gardiennes ("anges gardiens" pour garder une terminologie plus triviale) ou parfois des entités du lieu ou domestiques (de la maison ou proche d'un site tellurique). L'apport de ces entités sera purement énergétique sur la personne demandeuse, ceci afin de l'aider à surmonter les obstacles pour maintenir le cap sur son but principal (ici reconquérir ou conquérir le coeur d'une personne). Sous un autre angle ces entités positives peuvent aussi s'entretenir plus directement avec le praticien afin de l'aider dans ses rituels qui accompagnent les travaux et ainsi lui fournir des informations pratiques ou d'ordre plus karmique si cela était nécessaire et aussi possible (les aspects karmiques ne sont pas toujours dévoilés s'ils entraînent trop de perturbations en terme d'évolution de la personne "a contrario" d'un but ou d'une mission karmique principale).

Comme l'indique nommément le pacte d'amour c'est bien de relation amoureuse (une seule) dont il va s'agir et par conséquent le consultant se doit objectivement de désigner la personne qu'il pense être la plus apte selon ses convictions personnelles à partager sa vie. Il y a ici initialement une puissante volonté du coeur qui s'exerce et s'exprime dans cet engagement qui est double: aller voir un(e) praticien(ne) et signer un pacte d'amour comme acte fondateur de cette volonté d'agir et d'avancer. Pour ma part, en qualité de praticienne, je recommande une première étude sous la forme d'un rituel de dévoilement qui permet de mieux anticiper les travaux à effectuer et surtout qui dégage l'horizon du consultant pour qu'il puisse bien juger lui-même qu'il est dans la bonne direction. Par exemple, de manière plus concrète, une période au minimum d'une à deux semaines préparatoires me semble nécessaire pour définir au mieux le contexte et cerner la personne cible, ensuite seulement la possibilité d'un contrat pourra se faire si l'engagement est bien volontaire, objectif, sans faille et sans ombre au tableau. Ne pas effectuer cette routine ou procédure de "vérification" me semble aller dans une direction hasardeuse, certains confrères n'y ont pas recours et je trouve leur attitude un peu rapide pour commencer des travaux directement par un contrat…

Les situations amoureuses étant multiples et très différentes selon les personnes et les environnements qui s'y prêtent, il est évident que la période préparatoire comme je l'ai signalée va servir à mieux choisir les modus operandi des rituels actifs qui encadreront le Pacte une fois signé, ceci avec ou sans l'appui des entités dont j'ai précisé la nature et les objectifs précédemment. Comme j'ai l'habitude de le dire, c'est avant tout la force du désir allié à la volonté de la personne qui consulte qui va appeler une direction à suivre pour le rituel qui sera à l'image d'une boussole suivant le flux magnétique vers lequel s'orienter naturellement. En qualité de praticienne mes rituels sont donc axés sur cette trajectoire et sont donc uniques à chaque situation et conjointement à chaque personne (demandeuse et cible) avec comme base de légitimité pour agir le contrat issu du pacte. Dans la mesure du possible, mais pas nécessairement à chaque fois, je peux invoquer si besoin les entités du consultant ou son ange gardien si celui-ci m'y autorise, de plus, je peux aussi demander une aide supplémentaire à des entités tutélaires (esprits familiers ou esprits auxiliaires) qui me sont propres afin de réaliser au mieux les rituels dédiés à cette opération. C'est donc dans une préparation bien définie et une bonne connaissance du terrain amoureux que le pacte sera rédigé avec les noms des protagonistes et les options des potentielles entités pouvant y participer.

Il n'est pas rare non plus que le consultant puisse à un moment ou à un autre voir sa volonté fortement éprouvée avec un sentiment d'égarement ou de doute sur sa propre démarche en terme de but à atteindre, c'est une redoutable épreuve mais tout à fait habituelle qui permet de juger de la puissance qui est en jeu et donc de l'amour qui doit s'engager de manière noble et objective. Cette épreuve, de doute et d'interrogations personnelles, est un véritable test karmique de passage que parfois certains n'arrivent pas à passer facilement et cela peut prouver qu'ils n'étaient pas à la hauteur de leurs espérances ou de leur foi en eux-mêmes pour surmonter cette phase. Bien entendu j'informe au tout début des travaux que cette phase peut arriver est sera aussi primordiale que ne l'est la volonté initiale d'aller jusqu'au bout. Il est préférable comme je l'ai aussi dit de ne jamais renoncer si le Pacte a déjà été signé, c'est aussi pour cette raison que la période préliminaire en amont de la signature est importante afin de ne s'engager que lorsque la volonté a su résister à cette épreuve. Pour d'autres personnes le doute n'est pas présent et la volonté reste intacte du début jusqu'à la fin, ceci est le meilleur signe qui soit que la démarche est bien engagée et légitime avec une finalité assurément heureuse.

Le Pacte d'amour est aussi assurément conditionné par la Loi d'attraction qui agira tout au long des travaux de manière modulée et non continue. En ce sens il faut être vigilant à ce que l'être aimé soit en condition de recevoir l'impulsion générée par les rituels avec des périodes plus ou moins actives qui permettront de s'adapter à cette modulation, en d'autres mots les travaux ne sont pas constants, ils s'articulent selon les rythmes et les conjonctions propres à exercer une influence optimum au meilleur moment pour une efficacité à son plus haut niveau aussi. Il est important que la personne qui consulte soit consciente que ces rythmes ne sont pas compatibles avec son bon vouloir mais au contraire sont des contraintes naturelles qui suivent des cycles d'attraction et de répulsion en fonction de nombreux facteurs liés au contexte environnemental et personnel de chacun des protagonistes. Dans tous les cas il est impératif de ne jamais aller a contrario de ces flux qui marquent des tendances fortes quant à la façon d'agir ou au contraire de ne surtout rien tenter.

La Loi d'attraction n'est pas un concept simple à appréhender, c'est une notion hermétique pour la plupart des gens qui ne peuvent pas toujours comprendre les grands mouvements invisibles qui gravitent sans cesse autour de nous, que ce soit des flux telluriques ou cosmiques, des pensées induites ou réelles, des événements logiques ou de simples signes subtils, tout joue pour former cette grande roue de l'existence qui nous fait avancer, avec si possible comme moteur l'Amour partagé. C'est avec cette principale motivation professionnelle que j'exerce, vous faire partager ma connaissance avec mon don et mon savoir-faire afin de vous aider dans cette voie où parfois l'on peut se sentir perdu(e) et seul(e). N'hésitez pas à me joindre pour en discuter, ceci par téléphone au 06.75.79.02.91 (numéro en France, direct sans surtaxe) ou bien par écrit depuis mon formulaire de contact qui s'ouvre ici en cliquant. Je vous dis à très bientôt pour penser si besoin à rédiger ensemble ce fantastique Pacte d'Amour qui changera votre vie!

Maria do Carmo

 

Étude Gratuite

Articles récents

Hébergé par Overblog