Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Maria Do Carmo

J'ai parlé de la notion de Karma dans mon précédent article (qui est ici, décrivant aussi le "choc en retour" en magie) et j'ai eu beaucoup de messages en retour me demandant d'éclaircir ce terme un peu plus dans les détails, ce sera donc chose faite aujourd'hui. Tout d'abord, le titre de cet article englobe et résume en une seule phrase ce qui va lier et cerner notre existence, ou plutôt devrais-je dire "nos existences" puisqu'il faut d'emblée "croire" en la métempsycose (ou réincarnation des âmes) pour aborder le sujet de manière plus sereine. C'est déjà une étape importante que de comprendre et surtout d'accepter avec nos esprits cartésiens que notre Vie actuelle n'est pas une fin en soi mais un élément d'une série d'existences successives ayant pour but de nous faire évoluer via ce type d'initiation. Ce sera d'ailleurs notre postulat de départ pour aller plus en avant, bien que la notion générique de Karma puisse évidemment aussi être valable et compréhensible dans une seule vie (il est important de le signifier).

Donc laissons pour aujourd'hui tout ce qui touche à la réincarnation pour nous focaliser sur le Karma qui, pour faire simple, est comme une sorte de calculatrice de nos actions, pensées et intentions en additionnant ou soustrayant le bon du mauvais dans tout ce qui émane de nous. Pour ce faire, le Karma utilise la Loi de cause à effet que même et surtout les plus logiques d'entres nous comprendrons très facilement : je me comporte mal et alors j'ai un mauvais point (négatif), je me comporte bien et alors j'ai un bon point (positif). Jusqu'ici tout est d'une grande simplicité et je suis certaine que vous me suivez !

Bien évidemment, nous sommes tous uniques avec nos qualités, nos travers et notre fameux libre arbitre, et par conséquent vouloir le bien ou tout simplement "faire bien les choses" nous semble assez naturel dans un sens positif, sauf peut-être pour les tueurs en série, les braqueurs et voleurs ou bien autres délinquants qui bâtissent leurs vies sur leurs actes répréhensibles totalement assumés. Mais parfois vouloir faire le bien est complètement relatif et peut même aboutir indirectement ou de manière non intentionnelle voire fortuite à une action ayant des répercussions négatives pour nous ou pour autrui… Alors que faire pour s'assurer de ne pas voir le compteur de son Karma tourner au rouge négatif ?

Les bouddhistes disposent de préceptes dont cinq peuvent être assez facilement (ou devrait l'être) atteints : Le premier est de ne "pas tuer" et ici nous sommes presque tous d'accord (à moins d'avoir un métier qui oblige à tuer, militaire ou dans un abattoir…), le deuxième est de ne pas voler autrui (c'est peut-être plus difficile à suivre si vous êtes banquier ou assureur…), le troisième est d'avoir une vie sexuelle qui respecte autrui (sur ce point je vous laisse le libre arbitre de vous placer), le quatrième est de ne pas mentir et de respecter autrui au niveau de ses propos et pensées (mais parfois un petit mensonge vaut mieux qu'une vérité qui fait mal, à vous de juger…), et le cinquième est de ne pas prendre de produits toxiques pour soi qui pourraient nous faire dévier des autres précédents préceptes (par exemple boire démesurément de l'alcool ou prendre des drogues qui brouillent notre vision de la réalité).

Normalement, en suivant ces cinq préceptes vous devriez plus aisément vous sentir rassuré sur la positivité de votre Karma, ne pas faire de mal est déjà un premier pas, ajoutez y la volonté de vouloir "faire le bien" et alors vous serez tranquille en ayant des retours positifs dans votre vie. Mais le Karma, comme je l'ai signalé plus haut, fonctionne sur plusieurs existences en terme de redistributions des bons et mauvais points, donc prenez de l'avance et espérez ne pas avoir fait trop de bêtises précédemment ! La Destiné de chacun est directement fonction de nos actes et de notre rapport au monde et aux autres, alors ne tentez pas le Diable et comme vous avez le Libre Arbitre de vos actes et pensées, vous savez maintenant quelles directions prendre en suivant quelques préceptes simples !

Si vous désirez plus de réponses existentielles ou que vous voulez de l'aide pour résoudre une problématique qui vous semble complexe à aborder seul(e), alors n'hésitez pas à me joindre dans le cadre de mon activité professionnelle afin de définir un rituel adéquat. Vous pouvez directement me téléphoner au 06.75.79.02.91 (numéro non surtaxé) ou bien m'envoyer un message depuis ma page de formulaire de contact. À très bientôt et que votre Libre Arbitre suivre la voie d'un Karma positif !

Maria do Carmo

Publié le par Maria Do Carmo

On me pose souvent des questions sur les types de magies mais aussi et surtout sur ce que l'on appelle spécifiquement "choc(s) en retour" (au pluriel ou au singulier), ce que certains nomment d'une manière plus imagée "l'effet boomerang" des rituels. Déjà, il faut savoir que tous les spécialistes ne sont pas d'accord sur le sujet et vous trouverez autant d'interprétations plus ou moins hasardeuses ou justes en fonction surtout de ceux qui en parlent, qu'ils soient de simples profanes curieux des choses de la magie et de l'ésotérisme ou plus sérieusement des professionnels et initiés de ces Arts Majeurs. Je vais donc ici donner quelques clefs qui permettront de vous faire vous même une idée plus précise, laquelle reste ouverte à tous les débats, s'il y a lieu.

En Magie, généralement l'on utilise des forces via des rituels afin de contrecarrer ou de résoudre une problématique de manière avantageuse pour un demandeur, l'on a donc un praticien (initié et professionnel si possible) d'une part et d'autre part une personne (profane et motivé) qui arrive avec la volonté de changer le cours de sa vie ou bien celle d'une personne proche. C'est d'ailleurs sur ce point précis que se situe le hiatus : dès lors que l'on agit sur le contexte d'une personne l'on a forcément aussi une action sur ce qui l'entoure, en d'autre terme l'on modifie au moins un élément qui ne nous appartient pas. Dans cette perspective l'on peut se poser légitimement la question suivante : l'action qui vient d'être effectuée est elle bonne ou mauvaise et pour qui…

Prenons un exemple concret avec un homme qui désire plaire aux femmes via quelques artifices magiques (ex : via un rituel de magie rouge) et donc il est vrai que le praticien va devoir "fausser quelque peu" la vision que l'on pourrait avoir de cet homme en enjolivant son charme naturel, peut-être même lui donner cette assurance et une forme d'intelligence subtile dont la Nature ne l'a normalement pas dotée. Pour le demandeur, la magie est positive et le fait de s'arranger avec une certaine réalité lui semblera in fine "positive", par contre pour les femmes qui tomberont sous le charme, il faudra leur demander ce qu'elles en pensent un fois ce charme retombé (car cela ne dure pas éternellement). Et pour le praticien me direz vous, où le placez vous, en positif ou en négatif dans cette petite histoire ? Le praticien ne sera pas véritablement en cause, il n'est que l'instrument et l'outil d'une volonté, il n'en est pas le commanditaire direct.

Le choc en retour, pour bien expliquer, ce serait que l'homme dont nous venons de parler se retrouve ensuite en situation inverse, qu'il doivent payer en retour. Ici, encore par exemple, il sera très malchanceux avec les femmes durant une même période, une même puissance et une même typologie de sortilège inversé. C'est la Grande Loi d'équilibre : ce qui est créé sera défait au même niveau et titre en retour à un moment ou un autre. L'on parle aussi de "triple choc en retour" (en durée, puissance et type). Bien évidemment, imaginez d'autres catégories de sorts bien plus négatifs… Si l'on doit redonner ce que l'on a pris, l'on doit aussi recevoir ce que l'on a donner, et en cas de sort maléfique lancé sur autrui, alors l'on peut assurément comprendre et savoir qu'un jour l'effet boomerang sera présent !

Bien évidemment, la responsabilité du praticien est tout de même directement en cause s'il s'engage sur de très mauvaises voies, mais tout comme le demandeur il sait qu'il devra dans ces cas extrêmes payer en retour et reste donc assez prudent dans l'utilisation de certains rituels que je qualifierais personnellement de négatifs voire de dangereux. Mais une autre donnée importante et fondamentale peut aussi rassurer les plus perplexes ou incertains d'entre-vous : le choc en retour touche avant tout notre Karma, et il est probable que nous ne devions payer nos erreurs ou mauvaises actions que dans une prochaine existence. Ici aussi, bien des interprétations co-existent !

Comme d'habitude, je reste à votre disposition pour toute demande de rituels, plus particulièrement liés au domaine de l'Amour. Pour ce faire contactez-moi au 06.75.79.02.91 (numéro direct non surtaxé) ou bien depuis ma page prévue à cet effet ici sur mon formulaire de contact. A très bientôt et n'ayez pas peur du choc en retour si votre volonté est positive et juste !

Maria do Carmo

Étude Gratuite

Articles récents

Hébergé par Overblog